L’équilibre acido-basique

Le tranchage-poivrons-rouges_447-19321769quoi ? L’équilibre acido-basique, c’est ce qui permet au corps d’être équilibré et de ne pas déclencher des réactions inflammatoires exagérées ou développées.
Je m’explique.
En fonction de son alimentation, le corps peut devenir enflammé. Si on mange trop de sucre par exemple (hé oui, on en revient toujours au sucre). Si on mange trop de viande aussi. Et de nombreux autres aliments déclarés être « acides » ou « acidifiants ». Il ne s’agit pas forcément des aliments qui ont un goût acide, non, il s’agit bien là de l’effet sur notre corps. Les aliments basifiants sont ceux qui sont les plus riches en minéraux.
Des exemples d’aliments acides :

  • Saumon rose
  • Gateau au chocolat
  • Bacon
  • Avoine
  • Porc
  • Tofu
  • Noix

En règle générale, sucres, céréales, produits laitiers, viandes et légumineuses (l’excès de protéines aussi) sont très acidifiants.

Mais l’inflammation, ce n’est pas que les aliments. C’est aussi le sport, car les muscles produisent des déchets. C’est aussi le stress.

Et ça fait quoi, l’inflammation ?

  • Cela peut provoquer un ralentissement du métabolisme (donc on grossit ! )
  • On peut développer des problèmes de peau
  • Cela aggrave les inflammations existantes (tendinites, etc.)
  • Le système nerveux s’épuise
  • Les bactéries (et pas les meilleures) se développent, notamment en déréglant la flore intestinale
  • Les ongles, cheveux et os s’abîment, parce que le corps utilise nos minéraux pour tenter de calmer l’inflammation, il n’en reste donc plus pour nos os cheveux et ongles
  • Cela créé des tensions musculaires

Mais le plus grave dans tout ça, c’est qu’un corps en déséquilibre acido-basique, cest le terrain ulta propice au développement de plein de saletés et maladies, comme par exemple le cancer. On peut avoir des prédispositions génétiques par exemples, mais si le terrain de notre corps n’est pas propice au développement de la maladie, il ne se passera rien. L’inflammation est l’une des condition permettant d’empêcher/favoriser (mais pas la seule condition) le développement de la maladie. Un peu comme une plante. Elle a besoin d’eau et de soleil pour pousser. Sans l’un ou l’autre, elle ne poussera pas. L’inflammation, c’est un peu l’eau des maladies. Elle les nourrit.

Et qu’est-ce qu’on fait ?

  • On se renseigne sur les aliments basifiants. Les fruits, légumes, graines sont généralement basifiants. Il n’est pas question d’éliminer les aliments acidifiants, c’est pour cette raison qu’on parle « d’équilibre acido-basique ». Il s’agit simplement de veiller à privilégier les aliments basifiants et à s’assurer qu’ils sont bien présents dans notre alimentation.
  • Pour le sport, il s’agit aussi d’éviter le surentraînement et de consommer un aliment basifiant après un entrainement, comme par exemple la banane ou la datte. Elle va « tamponner » l’acidité créé par les muscles.
  • On respire mieux : en quelques respirations profondes, le taux d’acidité peut diminuer !
  • On écoute son corps : a-t-on des problèmes de peau, des ongles dédoublés, est-ce qu’on développe des réactions inflammatoires à répétition ?
  • On observe autour de nous…beaucoup de personnes ayant des problèmes récurrents se nourrissent aussi exclusivement d’aliments acidifiant comme par exemple les pâtes. Et là, on comprends d’autant mieux le lien alimentation/santé.

Pour aller plus loin : consultez la liste des aliments et leurs catégories

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s