Comprendre et survivre aux paliers dans le sport

64d6d7e5032fefd192b89ceb6bea0e57Avant d’être sportive, je croyais qu’il existait une catégorie de sportifs qui ne ressentaient jamais de difficultés, pour qui c’était facile. Tout le temps.

Avec le temps, j’ai compris que même si certaines personnes auront parfois des facilités dans certains sports (genre comme ça, au hasard, ma belle sœur fumeuse qui court pour la première fois de sa vie et enchaine 10km…), pour autant ils auront des moments de difficultés aussi.
Quand on commence un sport, on progresse généralement assez vite. Si on est assidus, on augmente peu à peu la distance parcourue en course à pieds, on fait des voies de plus en plus difficiles en escalade, etc. Et arrive le moment où on stagne. Où on n’arrive pas à dépasser les 15 pompes d’affilées. Pendant plusieurs semaines. Et ça, c’est un palier.

Un quoi?

En fait un palier, c’est un test inventé par je ne sais qui pour vérifier la motivation des gens. Le corps refuse de donner plus, et ça déprime. Comme s’il avait atteint sa limite.

OK, et donc?

On voit ça comme un bon signe. On atteint un palier avant de changer de niveau. Donc si on l’atteint c’est qu’on est prêt à évoluer encore. Mais pour ça, il faut être patient et ne pas se décourager. Surtout ne pas se trouver nulle, ne pas se dire qu’on n’y arrive pas, que c’est pas normal, que ça sert à rien de s’entêter…(oui oui, je me cite en fait ^^)

L’astuce

On peut diminuer la difficulté de son entrainement. Déjà pour le moral, ça aide. On ne se dit pas qu’on régresse, on considère ça comme les deux pas en arrière pour prendre de l’élan et sauter un peu plus loin. Et puis au bout de quelques séances, on augmente peu à peu la difficulté. Et tiens donc ! On y est ! Enfin !

Et pour le prochain

On se remémore les autres paliers déjà passés. Se rappeler les réussites passées, les fois où on s’est dépassé, se rappeler que c’était pas facile, ça aide dans ces moments de grands doutes. Mais qu’est-ce que ça renforce, aussi !

Publicités

2 réflexions sur “Comprendre et survivre aux paliers dans le sport

  1. Ah les paliers, il n’y a rien d’à la fois plus motivant et plus démotivant !!! D’un côté, tu te dis « allez ma poule, tu y es presque. Regarde combien tu as progressé depuis le début !! » et de l’autre côté « mais p**** pourquoi je n’y arrive pas !!! » Ou alors c’est moi qui suis schizo ^^

    J'aime

  2. Pingback: Avoir un coach perso | Healthy Ljubi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s